Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Professeur d'histoire-géographie depuis la rentrée 2004, j'enseigne depuis 2008 dans un collège du Pas-de-Calais.

Titulaire d'un master recherche en histoire politique contemporaine sur l'antifascisme dans le bassin minier du Pas-de-Calais, je prépare actuellement un doctorat en histoire politique contemporaine sur le Parti communiste et la CGTU dans le Pas-de-Calais durant l'entre-deux-guerres. 

Je suis membre du bureau de la régionale Nord-Pas-de-Calais de l'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

Je suis également membre du Bureau de la CGT Educ'action du Pas-de-Calais, du Bureau Académique de la CGT Educ'action Nord-Pas-de-Calais ainsi que du Conseil Scientifique de l'Institut Régional d'Histoire Sociale de la CGT Nord-Pas-de-Calais.

Archives

Mes vidéos de prof

Publié par David NOËL

malade.gifJe suis malade. Déjà mercredi matin, ça n'allait pas trop. Pendant le cours des 4A, j'ai toussé plusieurs fois. Evidemment, plusieurs imbéciles de service dont l'inénarrable T..... se sont mis à faire semblant de tousser à trois ou quatre, histoire de m'imiter.

Je les ai fusillés du regard.

Faussement naïf, T....., qui était la seconde d'avant en train de rigoler comme un bossu avec ses trois idiots de copains me lance :

- Ben quoi, Monsieur ?

Bref, ça couvait depuis mercredi. J'avais mal à la gorge, un peu mal à la tête, ça s'est aggravé dans l'après-midi malgré les cachets d'efferalgan et les cuillères de sirop et mercredi soir, dans le canapé, devant la Nouvelle Star, je n'étais pas bien du tout, je faisais de la fièvre et je frissonnais.

Hier matin, j'ai téléphoné au collège pour dire que je serai absent et je suis allé voir mon médecin qui m'a diagnostiqué une "trachéo-pharyngite" et dit de me reposer en me signant un arrêt de travail jusqu'à dimanche. Dans la foulée, je suis allé à la pharmacie.

Ce soir, ça va un peu mieux. Je ne tousse plus, mais les antibiotiques me donnent mal au ventre. Décidément... J'imagine la joie de mes élèves qui n'ont pas eu cours ni hier, ni aujourd'hui ! Ils devaient être ravis que je sois malade... C'est décidé, lundi, je me vengerai avec des interros de connaissance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article