Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Professeur d'histoire-géographie depuis la rentrée 2004, j'enseigne depuis 2008 dans un collège du Pas-de-Calais.

Titulaire d'un master recherche en histoire politique contemporaine sur l'antifascisme dans le bassin minier du Pas-de-Calais, je prépare actuellement un doctorat en histoire politique contemporaine sur le Parti communiste et la CGTU dans le Pas-de-Calais durant l'entre-deux-guerres. 

Je suis membre du bureau de la régionale Nord-Pas-de-Calais de l'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

Je suis également membre du Bureau de la CGT Educ'action du Pas-de-Calais, du Bureau Académique de la CGT Educ'action Nord-Pas-de-Calais ainsi que du Conseil Scientifique de l'Institut Régional d'Histoire Sociale de la CGT Nord-Pas-de-Calais.

Archives

Mes vidéos de prof

Publié par David NOËL

9-9-bis-13-08-13--4-.jpgCet après-midi, je me suis rendu à Oignies pour visiter le site de la fosse 9-9 bis. Je n'avais jamais fait cette visite, mais je tenais à la faire durant les vacances en prévision du projet pluridisciplinaire dans lequel j'ai accepté de m'inscrire l'année prochaine avec la classe de 6ème que je devrais avoir avec M. P...., mon collègue professeur de maths.

Vendredi dernier, je me suis donc rendu au 9-9 bis histoire d'avoir de la documentation et j'ai rencontré une responsable du service patrimoine de la CAHC qui m'a invité à m'inscrire à la visite guidée de ce mardi. Décidément, ça tombait bien !

Le 9-9 bis est l'un des quatre grands sites de la mémoire minière avec le 11/19 à Loos-en-Gohelle, la fosse Delloye à Lewarde et le carreau de fosse de Wallers Arenberg. Depuis juin 2012, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Construit dans les années 30, actif de 1933 à 1990, le 9-9 bis accueillait 2 500 personnes, dont 2 200 mineurs. C'est le dernier puits de mine à fermer, en 1990.

Classé monument historique en 1994, le site est sauvé de la destruction grâce à l'association d'anciens mineurs Accusto Secci qui n'ont jamais cessé d'entretenir le site et les machines. Dans les anciens bâtiments administratifs, on trouve maintenant les bureaux de la Mission Bassin Minier et ceux d'ILTV, la télévision de la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin. En juin dernier, c'est la salle de concert du Métaphone qui a été inaugurée sur le site du 9-9 bis. Prochainement, dans les bâtiments administratifs, ce sont des locaux de répétition et des studios d'enregistrement qui devraient être ouverts pour les groupes locaux. Plus loin, c'est un nouveau quartier entièrement Haute Qualité Environnementale qui sort de terre. Le site du 9-9 bis devrait aussi accueillir des entreprises et un hôtel. C'est une seconde vie pour l'ancien site minier...

9-9-bis-13-08-13--1-.jpgLa visite devait démarrer à 15h. Nous étions un groupe d'une cinquantaine de personnes. Trois anciens mineurs d'Accusto Secci nous attendaient, ainsi que deux personnes du service patrimoine de la CAHC.

La visite a commencé par la salle des pendus et les douches. Nous nous sommes séparés en deux groupes. Avec mon groupe, nous avons traversé la cour pour voir les trois réservoirs verticaux à air comprimé. Nous avons alors rejoint le bâtiment abritant la base du chevalement du puits 9. La cage, composée de 3 étages, pouvait contenir 90 mineurs. Elle est aujourd'hui bloquée au sommet de la tour. On ne peut évidemment plus descendre dans le puits de mine, qui a été scellé avec une dalle de béton à la fermeture de la mine.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la salle des machines : nous y avons vu les deux énormes ventilateurs, les compresseurs d'air, les machines d'alimentation électrique et les deux énormes treuils d'extraction des cages. La visite, entrecoupée d'anecdotes, a duré environ deux heures.

J'ai beaucoup apprécié cette visite guidée. Les bénévoles d'Accusto Secci sont des passionnés. Ils ne veulent pas concurrencer le Centre Historique Minier de Lewarde, dont la réputation n'est plus à faire, mais rêvent pour leur site d'un vrai projet patrimonial autour de la mine.

En attendant, à la rentrée, ce seront mes futurs élèves de sixième qui, à leur tour, découvriront le 9-9 bis. Notre projet de classe est encore à affiner, mais il pourrait être assez chouette...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article