Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Professeur d'histoire-géographie depuis la rentrée 2004, j'enseigne depuis 2008 dans un collège du Pas-de-Calais.

Titulaire d'un master recherche en histoire politique contemporaine sur l'antifascisme dans le bassin minier du Pas-de-Calais, je prépare actuellement un doctorat en histoire politique contemporaine sur le Parti communiste et la CGTU dans le Pas-de-Calais durant l'entre-deux-guerres. 

Je suis membre du bureau de la régionale Nord-Pas-de-Calais de l'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

Je suis également membre du Bureau de la CGT Educ'action du Pas-de-Calais, du Bureau Académique de la CGT Educ'action Nord-Pas-de-Calais ainsi que du Conseil Scientifique de l'Institut Régional d'Histoire Sociale de la CGT Nord-Pas-de-Calais.

Archives

Mes vidéos de prof

Publié par David NOËL

un-village-francais.jpgEt dire que j'étais passé à côté d'Un Village français ! Je suis tellement habitué aux coffrets DVD que je ne regarde quasiment plus les chaînes traditionnelles.

Et puis, dimanche 29 novembre, tout en préparant mes cours pour le lendemain, j'ai allumé machinalement la télé sur la 3 et j'ai vu les deux premiers épisodes de la saison 3 d'Un Village français. C'étaient les premiers épisodes que je voyais et j'ai tout de suite été captivé.

La semaine suivante, en allant à Cora, je me suis acheté le coffret DVD des saisons 1 et 2 et j'ai enchaîné les 12 épisodes à un rythme accéléré ce qui m'a permis de comprendre beaucoup mieux la saison 3.

Donc, depuis dimanche 29 novembre, chaque dimanche soir jusqu'au 2 janvier, je regarde mes deux épisodes d'Un Village français. La saison 3 compte en effet douze épisodes et le rythme est absolument haletant.

Nous sommes en septembre-octobre 1941 dans le village de Villeneuve et l'histoire s'accélère. Marcel Larcher et ses camarades du Parti communiste préparent un attentat contre les Allemands. Raymond Schwartz accepte de reprendre l'entreprise de béton de Crémieux menacée d'aryanisation. La liaison de Lucienne, l'institutrice et de Kurt est découverte. Hortense Larcher entame une liaison avec Heinrich Müller, le chef du SD. Daniel Larcher, le maire de Villeneuve, va être confronté à des choix de plus en plus difficiles alors que les Allemands prennent des otages et que l'étau se resserre autour de son frère.

Tous les deux épisodes - donc à la fin de chaque soirée - il y a un petit documentaire de 5 minutes qui commence par une analyse de l'historien Jean-Pierre Azéma et des entretiens avec des témoins sur les thèmes traités par la série : la question des otages, l'aryanisation, les amours franco-allemandes.

Les acteurs sont très bons. Parmi les acteurs connus, on retrouve Robin Renucci, Audrey Fleurot et Thierry Godard, d'Engrenages, Emmanuelle Bach, de PJ, Fabrizio Rongione, de Mafiosa...

En bref, voilà une série historique française intelligente, captivante qui évite tout manichéisme et apprendra beaucoup de choses aux enfants sur l'occupation et la résistance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article