Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Professeur d'histoire-géographie depuis la rentrée 2004, j'enseigne depuis 2008 dans un collège du Pas-de-Calais.

Titulaire d'un master recherche en histoire politique contemporaine sur l'antifascisme dans le bassin minier du Pas-de-Calais, je prépare actuellement un doctorat en histoire politique contemporaine sur le Parti communiste et la CGTU dans le Pas-de-Calais durant l'entre-deux-guerres. 

Je suis membre du bureau de la régionale Nord-Pas-de-Calais de l'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

Je suis également membre du Bureau de la CGT Educ'action du Pas-de-Calais, du Bureau Académique de la CGT Educ'action Nord-Pas-de-Calais ainsi que du Conseil Scientifique de l'Institut Régional d'Histoire Sociale de la CGT Nord-Pas-de-Calais.

Archives

Mes vidéos de prof

Publié par David NOËL

Deuxième année de suite où je fais l'open de ju jitsu de Bully-les-Mines, le 1er weekend de janvier. L'année dernière, pour ma première compétition depuis trois ans que j'ai repris le ju jitsu au club Hénin Judo Jujitsu en plus du ju jitsu traditionnel, je m'étais inscrit en ne waza, le combat au sol et j'avais perdu mes deux combats. J'avais fini troisième de ma catégorie, sur trois et j'avais eu la médaille de bronze.

Cette année, je m'étais inscrit en catégorie fighting, je trouvais ça plus fun que le ne waza. J'avais acheté des gants, une coquille et des protège-tibias. Plusieurs de mes partenaires du club étaient en lice en judo ou en ju jitsu fighting. A la différence de l'an dernier où la compétition s'étalait sur deux jours avec la finale du challenge T-sport de judo le samedi et l'open de ju jitsu le dimanche, tout était regroupé le samedi. Il y avait du monde, donc, à l'espace Pierre Mauroy de Bully-les-Mines et beaucoup de jeunes judokas venus avec leurs parents... dont plusieurs élèves du collège de Leforest.

Je suis d'abord tombé sur M......, une élève de 4ème B, qui s'en allait avec sa mère et sa petite soeur qui avait terminé ses combats. En me voyant, M...... a été étonnée et m'a demandé si j'accompagnais mon petit frère :

- Non non, c'est moi qui combats tout à l'heure, je me suis inscrit en ju jitsu fighting !

Un peu plus loin, autre visage connu que celui de M......, accompagnée de sa mère. M...... est une ancienne élève. Je l'ai eue en 6ème, 5ème et 4ème et elle s'est inscrite au club-théâtre au premier trimestre de 3ème. Ceinture noire de judo, elle avait fait une partie de sa 5ème dans un collège de Douai où il y avait option judo avant de revenir à Leforest. M...... a fait son premier trimestre de seconde dans un lycée amiénois, en sport-étude judo au pôle espoir régional d'Amiens. Elle me racontait qu'elle vient de revenir au lycée Pasteur.

- Je vais vous regarder, Monsieur !
- Ah... Te moque pas de moi alors !
- Mais non, monsieur, pourquoi ?
- Parce que tu es beaucoup plus forte que moi, c'est ma deuxième compète, la première fois que je fais du fighting, je ne suis pas très fort, enfin l'important, c'est de participer et de prendre du plaisir.
- Ben oui monsieur !

Une fois habillé et pesé, je me suis dirigé vers le tatami où je suis tombé sur M. K......., l'entraîneur du judo club de Leforest qui est prof d'EPS dans mon collège. C'était la première fois que mon collègue me voyait en kimono. Il accompagnait les jeunes du club de Leforest.

Parmi les jeunes du club, il y avait F......, ceinture verte et que j'ai comme élève en 4ème E ; je l'ai croisé dans le dojo utilisé pour l'échauffement.

Mes combats ont été comment dire... expéditifs ! Mon adversaire, plus expérimenté que moi, m'a vite expédié. Par deux fois, proprement, il a marqué ippon dans les trois catégories. Nous étions sept en ju jitsu fighting, mais la remise des récompenses avait lieu par catégorie de poids, si bien que nous n'étions que deux dans ma catégorie. Je termine donc 2ème sur 2, avec deux défaites et une médaille d'argent que je ne mérite pas, mais c'est la loi du genre.

 

 

A la descente du podium, M...... était là et m'a un peu remonté le moral sur le mode "l'important, c'est de participer, vous ferez mieux la prochaine fois". De son côté, elle partait ce dimanche pour le championnat de France cadets par équipe.


Je ne sais pas si M. K......., F...... et les autres Leforestois m'ont vu. Si c'est le cas, ils risquent de me charrier la semaine prochaine, mais l'important, c'est de participer et les défaites font partie du quotidien, dans tous les sports. Elles permettent de corriger ses défauts et de progresser. En sport comme à l'école, on apprend toujours de ses erreurs...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article