Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Professeur d'histoire-géographie depuis la rentrée 2004, j'enseigne depuis 2008 dans un collège du Pas-de-Calais.

Titulaire d'un master recherche en histoire politique contemporaine sur l'antifascisme dans le bassin minier du Pas-de-Calais, je prépare actuellement un doctorat en histoire politique contemporaine sur le Parti communiste et la CGTU dans le Pas-de-Calais durant l'entre-deux-guerres. 

Je suis membre du bureau de la régionale Nord-Pas-de-Calais de l'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

Je suis également membre du Bureau de la CGT Educ'action du Pas-de-Calais, du Bureau Académique de la CGT Educ'action Nord-Pas-de-Calais ainsi que du Conseil Scientifique de l'Institut Régional d'Histoire Sociale de la CGT Nord-Pas-de-Calais.

Archives

Mes vidéos de prof

Publié par David NOËL

Conflans-sainte-Honorine : Un meurtre abominable
Conflans-sainte-Honorine : Un meurtre abominable

Le monstrueux assassinat d'un professeur d'histoire de Conflans-sainte-Honorine par un meurtrier fanatique au prétexte que ce professeur aurait présenté des caricatures de Mahomet dans un cours d'EMC sur la liberté d'expression est abominable.
Toutes mes pensées vont à la famille et aux collègues de cet enseignant.
J'utilise moi-même les unes de Charlie Hebdo comme documents en EMC pour aborder la liberté d'expression.
La religion est un sujet sensible et l'année dernière, j'ai eu quelques réactions offusquées d'élèves pour qui ces caricatures étaient "injurieuses".
Les élèves comprenaient aisément qu'on ne doit pas injurier autrui, qu'on ne doit pas non plus calomnier et diffamer autrui. C'est important de le dire, parce que beaucoup de chamailleries de cour de récréation commencent sur les réseaux sociaux. La police nationale intervient d'ailleurs régulièrement au collège sur ce thème, en classe de sixième, pour faire de la prévention et alerter les élèves sur les différentes formes de harcèlement, dont le cyber-harcèlement. Ces interventions sont utiles et nécessaires.

En EMC, on aborde l'égalité et le refus des discriminations. La xénophobie, le racisme, le sexisme, l'antisémitisme ou encore l'homophobie choquent les élèves. C'est la preuve que les adolescents sont très attachés à l'égalité. Dans mon cours sur le refus des discriminations, j'avais projeté des publicités bien connues : banania (sur une imagerie raciste) et babette (sur le sexisme). Ces documents les font toujours réagir.

A 12 ou 13 ans, certains élèves ne parviennent pas toujours à distinguer ce qui relève de l'anticléricalisme et ce qui relève de la xénophobie et c'est bien normal. Des adultes en sont incapables... Alors, il faut expliquer, faire preuve de patience, de pédagogie, parler de Rabelais ou de Voltaire...
Non, on n'a pas le droit d'inciter à la haine contre des croyants en raison de leurs opinions religieuses, on n'a pas le droit de discriminer des personnes en raison de leur foi, mais oui, on a le droit de ne pas croire, de se moquer des religions, de leurs croyances et de leurs clergés, c'est la liberté de conscience et la liberté d'expression.
Se moquer d'un copain en surpoids dans la cour de récré, ce n'est pas permis, parce que ça blesse.
Se moquer de Dieu ou de tel ou tel prophète ou personnage religieux réel ou imaginaire mort il y a 14 ou 20 siècles, c'est permis et ça ne fait de mal à personne, il n'y a aucune victime...
Je ne sais pas si j'ai convaincu tous mes élèves l'an dernier, mais je suis convaincu que c'est notre rôle d'aborder ces sujets, d'amener les élèves à réfléchir, d'enseigner l'esprit critique...

Les fanatiques veulent nous terroriser. Ils ne gagneront pas. On ne va pas s'arrêter de faire cours, on ne va pas s'arrêter de rire, d'écrire, de dessiner. Ils ne gagneront pas !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article